Visite 2011

 

Récit de Bénédicte

Samedi 1er octobre 2011

Le directeur de l’école Mr ARJUN nous invite à le suivre dans Khudi pour faire connaissance de Susmita, ma filleule… Me voilà devant la modeste et unique pièce qui lui sert de maison et qu’elle partage avec sa maman et son petit frère.

En effet, sa famille est tellement pauvre qu’elle ne peut louer qu’une pièce d’environ 6 m2 dans laquelle il y a juste des étagères pour poser leurs ustensiles de cuisine et un « lit » (des planches sur 4 pieds) où ils dorment tous les 3. Leurs affaires personnelles sont rangés sous le lit ainsi que les stocks alimentaires. Dans le bâtiment, il y a 4 « chambres » identiques pour 4 familles différentes réparties de chaque côté d’un couloir qui mène à une cuisine « collective ». C’est très misérable. Je ne peux m’empêcher de penser à ma maison en France…

Nous nous regardons, impressionnées : « Namasté ». Nous nous entassons dans le couloir, je lui offre des cadeaux (une poupée et un bracelet). Dans un anglais approximatif, je lui parle de ma famille, de mon pays, en lui montrant plusieurs photos (mon mari, mes enfants, ma grande famille, mon village natal) et lui offre. Je lui pose des questions sur l’école sans trop insister car je la sens tellement timide. Le moment est solennel ! Nous nous quittons émues (moi certainement plus qu’elle qui doit se demander qui est cette dame qui vient du bout du monde pour la rencontrer).

Plusieurs fois avant et après notre treck, je vais avoir l’occasion de la croiser ou de la rencontrer (dans les rues de son village, chez elle, dans son école). Le jour de notre départ en « local bus » pour Katmandou, elle est là sur le bord de la piste avec une amie. Nous nous regardons et nous sourions. La magie de la rencontre a opéré.

En 2012, Jocelyne est retournée voir Susmita et sa famille pour les saluer. Elle a su que Susmita et son petit frère ont été confiées à leur tante et que leur maman est partie à l’étranger travailler pour subvenir aux besoins de ses enfants malgré l’aide que j’apporte à Susmita pour sa scolarité. Ce fut très dur de l’apprendre.

voyage 2011 034

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Association de parrainage d'enfant Népalais